MDO, LEADER QUÉBÉCOIS EN BOIS TORRÉFIÉ

Exporter ses produits comme stratégie de croissance


Entreprise exportatrice de la semaine

MDO est un fournisseur de choix, respecté et reconnu pour ses produits de bois novateurs en bois torréfié répondant et même excédent les exigences qualitatives et quantitatives de ses clients et partenaires tant au Canada qu’à l’international.

  • Nombre d’employés : 10 
  • Leader québécois de produits à base de bois torréfié (bois de la région)
  • Technologie innovatrice incluant la nanotechnologie
  • Exporte en Europe, en Asie et aux États-Unis.

Lorsque le marché local est saturé, se tourner vers les marchés étrangers peut parfois être attrayant et profitable pour une entreprise, aussi jeune soit-elle. C’est exactement ce qu’a décidé de faire MDO, une entreprise de Ripon qui est un leader québécois en bois torréfié, qui vient d’entamer un processus de priorisation des marchés pour assurer son succès à l’international.

« On a une technologie qu’on a développée et qui nous permet de nous démarquer dans un marché saturé au Québec et de nous positionner dans une niche de produits haut de gamme dans la province et à l’extérieur », dit Viateur Girard à propos de ses produits en bois torréfié. « Nous voulons redonner au bois la valeur ajoutée qu’il mérite » d’ajouter le PDG de MDO dont les produits viennent d’ailleurs faire leur entrée chez BMR. 

Bons marchés et bonnes stratégies

« Mais attention, avant de se lancer sur de nouveaux marchés étrangers, il faut d’abord soigneusement identifier les couples marchés-produits les plus porteurs » mentionne Édouard Biot, commissaire à l’international à Export Outaouais. C’est pourquoi MDO veut exporter ses produits de niche d’abord en Ontario où  seulement une entreprise fait du bois torréfié, ensuite aux États-Unis où leurs produits sont si sollicités que l’entreprise songe embaucher un représentant sous peu et jusqu’en Asie grâce à un partenariat stratégique.

Dernièrement M. Girard et son équipe travaillaient à préparer une présentation destinée à des distributeurs de la région de Toronto. Pour beaucoup d’entreprises du secteur du bois de l’Outaouais, l’Ontario est d’ailleurs une excellente plateforme pour apprivoiser les marchés hors Québec et représente un marché potentiel très intéressant : les parements extérieurs et intérieurs en bois torréfié vendus par MDO y sont dans l’air du temps. En effet, architectes et designers aiment les incorporer dans leurs constructions contemporaines.

Bons partenaires

Pour développer ses marchés internationaux, MDO a développé un partenariat stratégique avec une autre entreprise de l’Outaouais, Bois Francs DV, implantée depuis 22 ans dans la région. M. Girard, exportateur chevronné, se rend en Asie trois fois par année en tant que président fondateur de Bois Francs DV (autre entreprise spécialisée dans le bois brut). La Chine fait partie des 22 pays avec lesquels celle-ci brasse des affaires, depuis une dizaine d’années. Mais c’est un marché particulier : « bypasser un fournisseur, ça ne les dérange pas trop », commente l’entrepreneur à propos des investisseurs chinois. Cela n’a pas découragé pour autant celui qui dit avoir trouvé, en 2007, « quelqu’un de confiance » et parlant la langue du pays pour développer les affaires de l’entreprise en Chine. « On a pignon sur rue, on a un bureau et un entrepôt là-bas. »

Quant à MDO, comme jeune entreprise, elle profite de toute l’expertise et du réseau de ventes que Bois Francs DV a développé depuis plus de 20 ans, réduisant d’autant le risque sur les marchés étrangers et lui permettant de concentrer ses propres actions commerciales sur des marchés plus proches et plus facilement accessibles. 


Avis de l'expert

« Il est important de garder en tête les risques qui découlent d’une situation selon laquelle une entreprise n’a qu’un seul client dans un marché à forte croissance, comme la Chine. Lorsqu’on parle de forte croissance, on parle aussi d’une forte concurrence provenant de joueurs de partout dans le monde.

Les organisations comme le CCBC (Chambre de commerce canado-chinoise) et le SDC (le Service des délégués commerciaux du Canada)) sont d’excellentes ressources (gratuites) pour les entreprises canadiennes désireuses de croître leur base de clients dans un ou plusieurs marchés. » 

Justine Hendricks,
Vice-présidente, Groupe des
ressources et de l’industrie légère, EDC


Nos partenaires

#1 MDO - LEADER QUÉBÉCOIS EN BOIS TORRÉFIÉ