EDUCATOUT, LEADER POUR LES INTERVENANTS EN PETITE ENFANCE

Exporter son savoir à travers la francophonie

Educatout crée des outils éducatifs pour les intervenants de la petite enfance et les parents. Sa particularité, c’est qu’elle offre tous ses produits et services en ligne. Quatre sites web diffusent diverses ressources, que ce soit pour planifier les activités journalières d’une garderie, obtenir des conseils de professionnels (psychoéducateurs, nutritionnistes, etc.) ou même trouver une place dans une garderie milieu familial. 

Boutique en ligne, revenus publicitaires, formations à distance : Educatout dispose de différentes sources de revenus pour faire croître ses affaires dans la francophonie mondiale. Car c’est là son objectif avoué. (Un marché prioritaire, même s’il existe educatall, pendant anglophone d’Educatout.) 

« Export Outaouais est un facilitateur pour nous, pour essayer de comprendre ce qu’est notre valeur ajoutée », dit Denis Archambault, copropriétaire de cette entreprise privée.

La flexibilité du web

La grande majorité des revenus d’Educatout provient pour l’instant d’abonnements au Club Educatout.

Les abonnés peuvent télécharger une panoplie de documents imprimables (il y en plus de 7000) comme des étiquettes, des calendriers et tutti quanti, ainsi que des fichiers MP3 contenant des comptines. 

De plus, 10 000 enfants utilisent chaque année l’agenda de communication d’Educatout. Mon compagnon de route, c’est le produit phare que M. Archambault et son épouse, Marie-Josée Portelance, ont lancé il y a quelques années avec leur associée Karine Morin, infographiste. Un outil pédagogique que le couple avait imaginé à l’époque où il opérait une garderie en milieu familial... et qui a fait des petits ! Ce sont quelque 1200 colis par mois qui sont envoyés par la poste au Québec !

Toute la francophonie en vue

Après la « conquête » du Québec, le développement des affaires en France est une suite naturelle et logique pour la PME. En raison de la langue, bien sûr, et du formidable marché que ce pays représente. 

À elle seule, la France, « c’est 20 fois le Québec en termes d’éducation à la petite enfance », relève M. Archambault : on y recense 300 000 assistantes maternelles, comparativement à 15 000 éducatrices en milieu familial au Québec – le marché cible d’Educatout. 

L’organisme Export Outaouais a aidé M. Archambault et ses associées à se poser des questions stratégiques et à aller chercher des réponses. Car, selon Édouard Biot, Commissaire à l’international à Export Outaouais « si la France est un marché extraordinaire pour les entreprises québécoises, il s’agit de bien adapter ses produits et stratégies à une autre réalité culturelle ! » Ainsi un sondage a été réalisé outre-mer pour bien comprendre et définir les besoins des crèches françaises. 

« Nous venons de conclure une entente avec Orbit interactive, une régie publicitaire en France pour la vente d’espace publicitaire hors Canada », mentionne M. Archambault. Une plateforme d’affiliation est en développement. Celle-ci permettra d’afficher des contenus d’Educatout sur des sites web européens et de générer des ventes directes. « Une soixantaine de très bons collaborateurs attendent notre plateforme. » 


 

Entreprise exportatrice de la semaine

  • 600 000 visiteurs par mois
  • 2,2 millions de pages web vues mensuellement sur les différents sites
  • plus de 42 % des internautes proviennent de l’extérieur du Canada
  • ventes  dans 25 pays, principalement en France, en Belgique et en
  • Suisse, ce qui représente 7 % du chiffre d’affaires à l’exportation

 

Avis de l'expert

Les deux plus importants défis pour des exportateurs cherchant à percer dans un nouveau marché sont la connaissance de ce marché et les risques reliés à l’investissement en capital nécessaire à la mise sur pied du projet. L’association avec un partenaire bien établi sur le marché local est un excellent moyen de minimiser les risques d’expansion dans ce nouveau marché. Les leçons qui en découlent peuvent être une source d’information importante afin de guider les investissements formels sur un horizon à plus long terme. 

Cette approche est des plus appropriées pour Educatout. En prenant son temps pour développer une relation d’affaire avec un partenaire local qui possède une vaste expérience dans leur secteur niche, Educatout mets en place les conditions nécessaires pour assurer le succès des opérations futures qui seront sous leur seule gestion.

Philippe Taylor, Porte-parole, EDC


Nos partenaires